Réflexions tango

Pages libres, libertines et vagabondes,
délier la plume autour du déliement des corps et des pas…
Invitation au voyage.
« Le bonheur n’est pas une gare atteinte un jour, le bonheur, c’est une façon de voyager… » style…
"Il faut danser la vie" Nietzsche
Si tu veux voir, comprendre, danser, aimer, écoute d’abord, l’audition est un degré vers la danse.
Plus on s’allège, plus on écoute, plus on devient soi-même.
« Le tango est une possibilité infinie » Leopoldo Maréchal
Flirt, entre le réel -possibilité- et l’utopie -infinie-, particulièrement vertigineux en même temps qu’il se vérifie chaque soir sur le terrain, sur la piste ! On pense au jeu d’échecs et à ses multiples combinaisons, la dame est bien vivante, « en chère et en ose » !, le fou est roi et cavalier à la fois.
A quoi sert d’apprendre la bibliothèque fastidieuse du tango ?
Non à réécrire un livre déjà écrit, non à copier ou singer tel professeur.
Cela sert à savoir composer un singulier tout petit poème de trois minutes qui s’appelle tango et que vous ne pouvez écrire sans connaître la bibliothèque !
Ce n’est pas l’étalage de la technique qui doit séduire, c’est le bonheur partagé de danser.
Savoir sert à oublier, à improviser toujours plus !
« Je ne cherche pas, je trouve » Picasso.
« Les êtres heureux sont graves, ils portent en eux attentivement leur bonheur comme dans un verre plein que le moindre mouvement pourrait renverser ».
« C’est une pensée triste qui se danse » Enrique Santos Discepolo.
Réflexion qui fait aujourd’hui couler beaucoup d’encre car sa contemporanéité peut être contestée autant qu’elle semble pertinente pour les origines.
« Seul un étranger peut commettre la sottise de profiter d’un tango pour bavarder ou s’amuser » Horacio Salas
Si tu veux voir, comprendre, danser, aimer, écoute d’abord, l’audition est un degré vers la danse. Plus on s’allège, plus on écoute, plus on devient soi-même.
Tango : dandysme, libertinage et piste de danse.
" Chaque tango est comme une toile blanche sur laquelle l’homme peint en noir et la femme apporte la couleur"....Victor Convalia
Emergence de la singularité.
L’homme s’habille pour mettre en valeur la femme, pour lui permettre de briller. L’homme s’habille en noir et parfois en blanc ou en gris ! La femme s’habille comme elle le veut du point de vue des couleurs mais avec l’élégance qui la fait femme. Elle s’habille jusqu’au point où on a envie de la déshabiller.
Incontournable cabécéo . Celui qui danse sans l’invite au cabécéo, sans partir du désir renouvelé de danse de la danseuse ne respecte ni le rite, ni la danse, ni l’amour, ni les femmes. C’est un vulgaire. C’est plus qu’un crime, c’est une faute !
En tango, de la part de l’homme, toute conduite qui se voit est une mauvaise conduite.
Tango : binaire à quatre temps appuyé sur le premier !
Tout tient dans l’étreinte et le regard des danseurs, il met le feu aux poudres, elle l’entretient dans sa flamme et son intensité.
Tous les grands danseurs de tangos connaissent ce bonheur ineffable lorsque la communication avec l’autre est totale.
En trois minutes, on ressent quelque chose, une émotion quasi sexuelle ! Parfois entre inconnus, c’est magique !
C’est une drogue que vous prend les pieds d’abord, puis la tête longtemps, le corps et le cœur enfin. Vous vous croyez totalement envahi mais il continue jusqu’à l’âme !
A l’ image du Rio de la Plata, le Tango est un fleuve qui, à ses sources, n’est qu’un étroit filet d’eau trouble ; il coule sans méandres, s’enfle des eaux de ses affluents imperceptibles ou puissants, répand ses précieuses alluvions ; mille espèces animales le sillonnent et l’habitent ; il connaît les sécheresses et les débordements, le calme des pluies et les tourmentes de l’orage, les aubes et les crépuscules amants de la nuit.
A l’image du Rio de la Plata, le Tango est un fleuve où arrivent et repartent mille vaisseaux aux mille lumières, un génie qui inspire marins et voyageurs, une tombe qui engloutit les oiseaux et les hommes dont il nourrira les vols nouveaux ; il s’étend largement ou s’étrangle dans les barrages, se parfume des algues et du vent des tempêtes, des odeurs de ses ports toujours mystérieux et de la fragrance de mille pétales. Horacio Ferrer

Texte d’annonce de Jean-Pierre pour annoncer notre retour au

COMPTOIR DU JAZZ


Ça bouge ! Ça tangue ! C’est la vie ! Voici venu LE DIMANCHE des dimanches ! Aussi vrai que Pugliese est le maestro des maestros ! Le jour où nous revenons enfin au COMPTOIR DU JAZZ ! Nietszchéens jusqu’en diable et jusqu’à l’éternel retour ! Jour évènement considérable, quand on sait combien ce lieu a structuré notre histoire du tango à Bordeaux et notre histoire de Tango Bordeaux. Nous y fûmes, certains y fumèrent même, haute époque d’avant la prohibition. Nous y étions, nous y serons, nous en serons ! Tous, avancés et novices, de gauche ou d’extrême gauche, sans tristes par dessus le marché !, "incoyables" et "meveilleuses" que nous sommes. Et nous y danserons comme à La Puerta del Sol ! Nous y entraînerons nos amis, danseurs et non danseurs. Et notre vie se jouera, là, sur ce plancher, à ce comptoir ! Encore et en corps et toujours et un dimanche par mois en particulier et en singulier. Et de vous à moi et par les mois d’automne, d’hiver et de printemps et parlez-moi d’émois et d’y avoir été et d’y être à nouveau, et parlez-moi de vous et parlez-moi d’amour...
16h30, pas un bouton de jarretelles ne manquera dimanche à notre parade enivrante..." Jean-Pierre.


Envoyé par Alexandre :
"Je me suis embarqué sur un vaisseau qui danse
Et roule bord sur bord et tangue et se balance.
Mes pieds ont oublié la terre et ses chemins ;
Les vagues souples m’ont appris d’autres cadences
Plus belles que le rythme las des chants humains."


L’horizon chimérique
Jean de la Ville de Miremont
né à Bordeaux le 2 décembre 1886
tombé sur le chemin des dames devant Verneuil,
le 28 novembre 1914

← Page précédente

Téléchargez nos documents !

Retrouvez le programme complet des semaines à venir en téléchargeant nos documents !
BULLETIN Tango Bdx
CALENDRIER Tango Bdx
RITUEL des milongas Tango Bdx.
ETHIQUE et ESTHETIQUE du bal Tango Bdx.
CHARTE Tango Bordeaux

« Tango Bordeaux... à la lettre »